Saint Didier sur Doulon

       Mairie : le Bourg 43440 Saint Didier sur Doulon   04 71 76 42 38  et 06 73 69 26 48                       st-didier-sur-doulon@orange.fr

  Saint Didier sur Doulon

Nullam vitae augue et elit vestibulum

  Actualités

Célébration du 11 novembre  ( photographies dans "LA COMMUNE" "Evènements communaux")

       

           La  commémoration de l'Armistice 1918 s'est déroulée dimanche 14 novembre devant le  Monument aux Morts

avec trois porte-drapeaux (Cistrières, Paulhaguet et Saint Didier sur Doulon) et en présence de Peter Vigier Député,

du Colonel Prax représentant le Souvenir français, du Maréchal des logis Bastien Tassan, de Mickaël Vacher

conseiller  départemental, de Gérard Beaud président de la communauté de communes des Rives du Haut Allier,

 de Bernard Souvignet, président pour la Haute-Loire de l'Association des maires de France, de Michel Ramousse

président et Henri  Chanal trésorier de l'ACROGEC ,  du Maire Hervé Romagon et des  conseillers  municipaux` de la commune et d'un public nombreux.  Cet hommage s'est poursuivi au cimetière sur la tombe de Léon Julien Sapanel  sauvée de la déshérence et réhabilitée avec l’aide du Souvenir Français, par l’inauguration d’un Mémorial pour les 27 saindiérois Morts pour la France en 14-18  et restés sans sépulture connue.  Sur les cinquante poilus saindiérois qui ont péri dans la Grande Guerre, 13 sont déclarés « disparus » ( peut-être déchiquetés par un obus, ensevelis vivants par un bombardement, noyés dans la boue de trous d’obus…) et 14 autres sont déclarés morts « sans sépulture connue » car enterrés à la hâte dans des tombes provisoires, souvent par l’ennemi : les tombes, voire les fosses communes ont été détruites par des bombardements, les documents établis ont été perdus ou brûlés, etc. S’ils sont tous régulièrement inscrits sur notre monument aux morts, leurs familles ne peuvent jamais personnellement déposer une fleur sur le lieu précis de leur inhumation.  La sépulture de Léon Sapanel , tué en 1916 dans la Somme , semblait  donc totalement apte à abriter la mémoire symbolique de ses 27 camarades.  Louis Poughon, de Celhac, a dévoilé une plaque et fait l'appel des 27 noms avant la Minute de silence et l'Hymne national.   Lors de cette très émouvante matinée la quête des Bleuets de France a été très bien accueillie et l'ONAC remercie chaleureusement les généreux donateurs. Les panneaux de l’exposition 2018 « un village auvergnat dans la Grande Guerre, l’exemple de Saint Didier sur Doulon »   ont été à nouveau installés à la mairie et  Monsieur Matthieu Le Verge Directeur de l'ONAC est venu  en avant-première à l'occasion de la sortie du catalogue de l'exposition,  présenté et proposé aux visiteurs durant ces quatre jours.  Pour se le procurer (30 € ) contacter l'association : dimeclub@orange.fr